Outils pour utilisateurs

Outils du site


Discussion photo:postproduction:workflow

Voici donc comment je procède pour traiter de A à Z une série de photos.

Sauvegarde des originaux

Copie (ou déplacement) de toutes les photos de la carte mémoire vers l'emplacement de sauvegarde, à savoir un disque dur différent de celui contenant la bibliothèque d'images proprement dite (cela assure que les fichiers ne seront pas perdus, même dans le cas d'une panne matérielle).

Lightroom propose de faire une copie de sauvegarde vers un emplacement au choix lors de l'importation, ce qui simplifie évidement les choses, mais stocke alors obligatoirement les photos dans un sous-dossier dont le nom dépends du jour d'importation et défie toute logique de tri (par exemple “Importés le vendredi 18 août 2017”) et oblige de toute manière à re-déplacer les fichiers.

Par habitude, je met ensuite la carte mémoire de côté avec les fichiers originaux dessus pour ne la formater qu'au moment de commencer une nouvelle “session photo”.

ExifTool

Il s'agit d'abord de corriger certaines des métadonnées pré-existantes (données envahissantes et/ou manquantes), directement sur les fichiers originaux (histoire de ne pas avoir besoin de recommencer si l'on doit repartir d'eux à un moment ou un autre), le plus simple étant de procéder avec un script ExifTool. Il existe des logiciels plus évolués pour faire la même chose plus simplement mais d'une part beaucoup se basent sur ExifTool, et d'autre part, un certain nombre sont payants.

Que l'on travaille sur des images au format RAW ou JPEG, modifier les métadonnées est une opération est non-destructrice, que ce soit avec ExifTool, GeoSetter ou Lightroom.

GeoSetter

Je trouve que certaines possibilités manquent à Lightroom en termes de géo-localisation (en particulier la sélection manuelle d'un point sur la carte) ou sont mal implémentées (mes rares essais n'ont pas étés satisfaisants en ce qui concerne les informations comme la région ou le lieu exact). Notez par contre qu'il s'en est bien sorti pour placer une série de photo en fonction d'une trace GPS.

J'utilise donc GeoSetter, toujours directement sur les fichiers originaux.

Cela étant dit, et même si j’apprécie énormément ce logiciel, je vous recommande de tester les possibilités de Lightroom dans ce domaine : si ses possibilités vous conviennent, cela vous permettra de vous passer d'un logiciel supplémentaire et donc de simplifier votre workflow, ce qui est toujours une bonne idée.

Lightroom

  • import des photos dans la bibliothèque Lightroom en renommant les fichiers à la volée selon un schéma choisit (aaaa-mm-jj_hh-mm-ss_<nom_original>.extension) depuis l'emplacement de sauvegarde
  • suppression des photos qui ne seront pas conservées dans la bibliothèque
  • conversion au format DNG des photos restantes
  • développement numérique (retouches non destructrices)
  • export au format TIFF 8bits (uniquement si d'autres modifications sont nécessaires ou si un tirage papier est prévu)
  • éventuelles modifications destructrices avec GIMP sur les images TIFF
  • réinjection éventuelle des métadonnées dégradées par GIMP
  • publication des photos en ligne directement de Lightroom au site basé sur Piwigo prévu à cet effet grâce au plugin AlloyPhoto

Piwigo

photo/postproduction/workflow.txt · Dernière modification: 2017/08/18 14:54 par Simon